Comme on peut le constater depuis ce matin, Abidjan reprend ses habitudes. Du primaire à l’université en passant par le collège, les élèves et étudiants regagnent leurs salles de classes abandonnées depuis mars.

Lundi 25 mai, c’est la reprise un peu partout sur Abidjan qui restait la dernière ville à ne pas avoir débuté les cours sur l’ensemble du territoire national. Pour maintenir l’équilibre, des cours à travers la chaîne nationale, des cours en ligne pour certaines grandes écoles etc servaient aux élèves et étudiants de rester dans leurs cahiers durant cette longue trêve. En effet, ce programme a été mis en place par l’État pour faciliter aux différents apprenants de pouvoir suivre les cours. C’est un peu comme si les cours ne s’étaient jamais arrêtés en quelque sorte. Aujourd’hui, la reprise physique est chose faite.

Ainsi, avec cette reprise, les différentes écoles devront suivre les mesures sanitaires afin de toujours lutter contre le Coronavirus, cause de la rupture des cours. Le gouvernement a fixé les rassemblements à maximum 200 personnes. La difficulté réside alors pour les écoles qui comptent assez d’élèves dans leurs classes. Avec la galère des masques, ils devront s’adapter et tenir compte aussi des 1 mètre de distanciation physique.

Des risques…

Les élèves devront être disciplinés pour cette reprise…

En réalité, le virus se propage rapidement et assez facilement surtout dans des endroits où il y a assez de masse. Avec cette réouverture, la distanciation entre les élèves risque d’être ignorée. Les retrouvailles entre bande de potes et autres ne favorisent pas vraiment cette lutte contre la COVID-19. Il faudra redoubler d’effort pour l’ensemble des établissements scolaires et universitaires.

De toutes les façons, tout le monde connaît la gravité du virus donc chacun doit prendre toutes les précautions possibles et ne pas négliger les mesures. L’école est de retour à Abidjan, à chaque élèves et étudiant d’y faire un tour dans la discipline la plus totale.