Les huit jours de deuil national décrétés par le Chef de l’Etat en hommage au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly s’achèvent, ce vendredi 17 juillet. Et la fin de cette semaine d’hommage annonce aussi le jour de son inhumation. L’illustre disparu a été enterré au nord, sur la terre de ses ancêtres, à Korhogo. Mais les habitants du Sud-Comoé, principalement ceux de la ville de Grand-Bassam, ont bien voulu effectuer ce déplacement pour lui rendre ce dernier hommage. Conduite par le délégué départemental par intérim Koné Moussa Seydou, la délégation était constituée de cadres, guides religieux, chefs traditionnels et coutumiers de la ville balnéaire. Ils étaient tous présents à Korhogo pour accompagner Amadou Gon Coulibaly dans sa dernière demeure. Mais aussi « pour traduire toute la compassion de Grand-Bassam à la famille Gon et soutenir leur fils et frère Ibrahim Magassa, fidèle collaborateur de l’illustre disparu ». Au passage, à Grand-Bassam, sa famille politique a organisé une marche silencieuse ainsi que des prières en début de semaine au nom du « lion ».

A lire aussi : Présidentielle, qui sont les potentiels candidats ?

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial