Entre tourments et espoirs, le monde est aujourd’hui plus que jamais terrassé par une sévère et infernale pandémie. Une situation assez contraignante qui soumet à toutes les nations une urgence. Celle de trouver évidemment une solution pour une éradication du coronavirus (covid-19)

Mercredi 22 avril, le premier magistrat malgache en la personnalité de Andry Rajoelina faisait le lancement officiel du Covid-Organics, « remède traditionnel amélioré à la fois curatif et préventif contre le COVID19 ». Face à cette annonce, le président sénégalais Macky Sall a salué son homologue malgache avant de montrer l’intérêt de son pays pour le Covid-Organics. En effet, il a passé « une première commande » comme l’a signifié le président malgache depuis son compte Twitter.  Andry Rajoelina a par ailleurs remercié le président du Sénégal pour sa confiance. « Le Sénégal félicite le Madagascar pour le remède amélioré Covid-organics », a-t-il ajouté.

Félix Tshisekedi président de la République démocratique du Congo (RDC) a, quant à lui, salué son homologue malagasy. « Il faut faire confiance à nos chercheurs », a-t-il lancé en substance lors de son entretien vidéo avec Andry Rajoelina, le 22 avril dernier.

Remède contesté par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), doit-on nourrir un espoir pour le Covid-Organics ? Pour l’instant, il serait difficile de se prononcer sur la question. Si une chose est sûre, c’est que les jours à venir nous en diront davantage.