Les enseignants avaient lancé un mot d’ordre de grève pour deux semaines, le 22 mai, après la détection d’un cas de coronavirus chez un élève de terminale du lycée scientifique de Yamoussoukro. Il avait fait son test à Abidjan, mais n’avait pas attendu le résultat et était rentré pour la reprise des cours qui avait eu lieu le 18 mai. Mais l’accalmie est de retour.

Les cours ont repris mardi dans les établissements primaires et secondaires de Yamoussoukro, la capitale politique ivoirienne, après une grève lancée par les professeurs à la suite de la détection d’un cas de coronavirus chez un élève. «Tout est rentré dans l’ordre. Les enseignants ont pu échanger avec le directeur de la Santé, ils ont été rassurés. Les enfants en contact avec celui testé positif sont sous surveillance, les meures barrières sont respectées partout », a dit à l’AFP Baba Kaké, directeur régional de l’éducation nationale.

«Nous avons repris les cours ce matin dans toutes les écoles de Yamoussoukro suite à une rencontre hier (lundi) avec le préfet de région, le directeur régional de l’éducation nationale et le directeur régional de la santé. » a déclaré à l’AFP Ouly Adama, professeur d’histoire géographie et secrétaire général de la section locale du Syndicat national des enseignants du secondaire de Côte d’Ivoire (SYNESCI).

«Le cas de contamination de l’élève a été reconnu par les autorités et tous ses contacts ont été mis sous surveillance. A l’école, il portait un masque et tous les élèves de sa classe en portaient également. Il semble qu’il n’y a donc pas de danger. », a-t-il affirmé.

«Chaque matin, on prendra la température des élèves de sa classe », a précisé Ouly Adama qui a souligné que “les enseignants n’ont toujours pas eu de kit de protection de la part de l’Etat”, une de leurs demandes.

L’Education nationale travaille pour trouver des solutions afin de fournir des masques aux professeurs, a assuré M. Baba. La Côte d’Ivoire est relativement touchée depuis le premier cas en mars. Elle a enregistré 2477 cas positifs, 1286 guéris et 30 décès donc 1161 cas actifs , selon le dernier bilan du mardi.

Ces détails ont été étalés sur la page facebook du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.