Buzz orchestré, scoop, infos exclusives… la toile est le lieu où foisonnent tous ces éléments. Du plus récent au plus vieux, le Média Ivoirien revient sur des sujets qui ont animé les réseaux sociaux cette semaine. C’est parti !

« Où est la place de Sarah ? » Elle est dans la cuisine, comme toutes les femmes. Répond sans ambages un prédicateur a priori adepte du branhamisme. Dans une vidéo qui a commencé à faire le buzz, en début de semaine, ce pasteur avec un accent d’Afrique central, demande à ses fidèles de ne pas se laisser tromper par la civilisation. « La place de la femme c’est à la cuisine. Fâchez-vous comme vous voulez je m’en fou. Saint Branham déclare, la place de la femme c’est à la cuisine (…). Avec tes diplômes, ton doctorat la place de la femme c’est à la cuisine », a-t-il vigoureusement insisté sous l’assertion de ses nombreux fidèles hommes. « Et à chaque fois que la femme n’est pas à la cuisine y a désordre », a insisté le pasteur Branhamiste.

Tiwa Savage contre ce type de propos

Des genres de propos qui ne laissent pas indifférents des féministes et leurs sympathisants. C’est le cas de l’artiste nigériane Tiwa Savage qui soutient, par ailleurs, que ce temps est révolu. « Beaucoup de gens ont encore l’idée qu’une femme doit rester à la maison et être l’épouse et la mère. Ne vous méprenez pas. Ce sont de bonnes mœurs à garder. Mais je pense que la femme africaine moderne, la femme noire moderne est limitée. Nous pouvons faire les deux », a tweeté la compagne de Wizkid qui en a profité pour annoncer la sortie prochaine de Celia son nouvel album.

Un Sous-préfet menace un Chef de village

« Soyez un Chef discipliné. Sinon, je vais vous enlever ». Ce sont les propos d’un Sous-préfet camerounais à l’endroit d’un Chef de village qui a critiqué le don du président de la République. En effet, pour lutter contre la Covid-19, un Sous-Préfet d’une circonscription au Sud du Cameroun venait sensibiliser ses administrés sur les gestes barrières. Ce dernier faisait don, au nom du président Paul Biya, d’un seau au Chef du village de Minkan. « Je remercie le chef de l’État, parce qu’il a fait un grand travail pour nous tous. Mais hélas ! Moi, je suis au fin fond de ce pays, je suis à la limite d’Ebolowa et Kribi. Pour cela, çà ne m’intéresse pas, il me faut », affirmait le chef du village avant de se faire stopper par le fonctionnaire d’État.

« Le don du chef de l’Etat est couvert du sceau de la souveraineté, ses actes ne se critiquent pas, ne se commentent pas », rétorque-t-il avant de prononcer sa menace de destituer le Chef du village. Des internautes n’ont pas manqué de saluer le courage du récipiendaire, avant de condamner la réaction de l’Administrateur public.

Accident à Port-Bouët, digne d’une cascade hollywoodienne…

La voiture de dessus a été percutée par un gros camion

 

L’accident s’est produit, vers 14 h mardi 19 mai, au carrefour Aéroport de Derrière Wharf à Port-Bouët. Heureusement, « aucun blessé ni encore de mort ! C’était incroyable », rapporte un témoin. Cependant, l’on ne peut pas dire autant pour les dégâts. Et pour cause, la constatation fait état d’une voiture carrément au-dessus d’une autre comme si elle y avait été posée par une Grue. Et pourtant, selon un riverain, c’est un gros camion citerne de 30 T qui a percuté la voiture l’envoyant tout droit en haut de l’autre. Trois véhicules étaient donc impliquées dans cet accrochage spectaculaire. La Police se trouvant à quelques encablures de là, a pu gérer la situation et assurer la continuité de la circulation. Il y a donc eu plus de peur que de mal.

Vous êtes témoin d’un fait. Vous avez une information, un scoop ou un sujet d’actualité à diffuser ? Envoyez-les-nous sous toutes les formes (écrits, photos, vidéo ) par courriel : contact@lemediaivoirien.com . Ou en messagerie privée sur nos réseaux sociaux: Facebook, Twitter, Instagram. Notre équipe la diffusera après vérification.

A lire aussi : Covid19, la population afro-américaine en danger !

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial