Dimanche 20 septembre à Cocody, 6 groupements et partis politiques de l’opposition avec à leur tête Henri Konan Bédié ont appelé à des manifestations sur toute l’étendue du territoire. Le RHDP par la voix de Kobenan Kouassi Adjoumani a répliqué…

Ce mardi 22 septembre, le porte-parole principal du RHDP Kobenan Kouassi Adjoumani a, dans un discours de plus d’une quinzaine de minutes, répondu à Henri Konan Bédié après l’appel de celui-ci à la désobéissance civile. « Le Rhdp condamne avec force et sans réserve les sorties hasardeuses et les propos irresponsables de M. Konan Bédié qui multiplie les déclarations incendiaires, verse dans la provocation inutile, défit les institutions de la République, incite à la haine et à la violence politique », a-t-il déclaré. Selon le cadre du RHDP, par ailleurs ministre de l’agriculture et du Développement rural, cet appel montre que l’opposition refuse d’aller aux échéances électorale du 31 octobre 2020. « Les appels à la désobéissance civile de M. Konan Bédié et de ses alliés constituent en réalité un aveu d’impuissance d’une opposition qui a peur des élections et qui ne sait plus à quel saint se vouer », a-t-il affirmé.

« La récréation est terminée!»

Il a invité le gouvernement « à prendre toutes les mesures qui s’imposent afin de garantir un climat de paix nécessaire à la tenue du scrutin » avant de « saluer l’esprit de civisme des Ivoiriens qui ont refusé de suivre cet appel de l’opposition ». À deux reprises et avec insistance, M. Adjoumani a déclaré que la candidature d’Alassane Ouattara « n’est pas négociable ». « Par conséquent elle ne saurait faire l’objet d’un quelconque chantage ou de marchandage politique », a-t-il ajouté.

Il a aussi salué les militants de son parti avant de les demander de « ne pas céder à la provocation ». « La récréation est terminée », a été son mot de fin, couronné par des ovations des membres de son parti.

A lire aussi : Le gouvernement donne-t-il des ordinateurs gratuits aux étudiants et enseignants ?